Déesse Parvati. Histoire et symbolique

La diosa Parvati, esposa de Shiva y madre del dios Ganesha.

La déesse Parvati incarne l’énergie féminine de l’univers, étant une manifestation de Shakti, la déesse mère suprême. Parvati est connue pour sa dévotion et son amour pour son consort, le dieu Shiva, et est vénérée comme l’incarnation de la féminité et l’archétype de la mère et de l’épouse. Elle est la mère des dieux Ganesh et Kartikeya. Dans certaines écritures, elle est considérée comme la réincarnation de la première femme de Shiva, Sati, qui s’est immolée lors d’un sacrifice par le feu.

Elle est connue pour ses différents rôles de mère, d’épouse et de guerrière, présentant des aspects à la fois bienveillants et féroces. Elle est la déesse de la fertilité, de l’amour, de la beauté, du mariage, des enfants et de la dévotion, et est considérée comme la force vitale de toutes les choses et de tous les êtres.

Dans cet article, nous allons nous pencher sur le symbolisme et les leçons spirituelles cachées dans la figure de Parvati, la représentation du divin féminin dans l’hindouisme.

Parvati et Shiva

Parvati es la consorte del dios Shiva.

L’histoire d’amour entre la déesse Parvati et le dieu Shiva est l’un des récits les plus passionnés, les plus riches et les plus symboliques de la mythologie hindoue. Ces récits explorent les concepts profonds de dévotion, de détermination, de renoncement et de pureté de l’amour véritable. Parvati, dans son amour pour Shiva, a accompli des actes d’austérité (tapas) qui non seulement démontrent sa dévotion inébranlable, mais symbolisent également un voyage vers la purification et la réalisation spirituelle.

Parvati, fille du roi des montagnes Himavan et de la reine Mena, a manifesté dès son plus jeune âge un profond penchant pour Shiva, un dieu connu pour sa nature ascétique et son détachement du monde matériel. La dévotion de Parvati s’est manifestée sous la forme de « tapas », pratiques d’austérité intense, dans le but d’attirer l’attention de Shiva et de gagner son amour.

Les tapas de Parvati étaient des actes de renoncement et d’autodiscipline qui incluaient le jeûne et la méditation dans des conditions extrêmes. Abandonnant le luxe du palais, elle s’est retirée dans la forêt, où elle a entrepris des pratiques spirituelles rigoureuses, telles que la méditation au milieu de cinq feux de camp sous le soleil brûlant de l’été et dans les eaux glacées de l’hiver, tout en maintenant un jeûne strict.

Le dévouement de Parvati était si profond qu’elle attira l’attention de tous les êtres de l’univers, des simples mortels aux divinités célestes. Mais l’objet de son affection, Shiva, restait inchangé dans sa méditation, inconscient du tourment que s’imposait la déesse dévouée.

Les dieux, craignant que l’austérité de Parvati ne déséquilibre le cosmos, tentèrent d’intervenir. Ils envoyèrent même le dieu de l’amour, Kamadeva, tirer sa flèche et perturber la méditation de Shiva avec des pensées de désir pour Parvati. Mais Shiva, furieux de cette interruption, ouvrit son troisième œil, libérant un feu qui réduisit Kamadeva en cendres.

Cet acte aurait pu décourager un cœur moins résolu, mais Parvati persévéra, prouvant que son amour pour Shiva transcendait tout désir de réciprocité. Sa dévotion était inconditionnelle et pure, sans besoin de réciprocité.

Finalement, la détermination de Parvati toucha le cœur de Shiva. Grâce à sa dévotion persistante et à la pureté de ses intentions, elle réussit à attirer l’attention du dieu détaché. Shiva, impressionné par sa sincérité et son amour authentique, sortit de sa méditation et accepta l’union divine avec Parvati.

L’iconographie de Parvati et sa signification

Sous sa forme sereine et bienveillante, Parvati est souvent représentée avec un visage aimable et aimant, généralement debout ou assise, parfois occupée à une tâche telle que jouer avec ses enfants ou aux côtés de Shiva. Sous cette forme, elle incarne la grâce, la beauté et le bonheur familial. Parvati est généralement représentée avec un teint clair, symbole de pureté et de vertu. Elle porte généralement un sari rouge, représentant la passion et l’abandon spirituel.

Des attributs tels que le lotus, qu’elle peut tenir ou qui est représenté comme son trône, symbolisent la beauté et l’illumination spirituelle. Sa tenue et ses ornements, généralement en or raffiné, dénotent la prospérité et le pouvoir. Selon les influences régionales et les représentations spécifiques, il peut apparaître avec deux bras ou plus, chacun portant des symboles et des armes différents.

Archétypes et aspects de Parvati

Parvati incarne de nombreux archétypes, chacun révélant une facette différente de son caractère et représentant divers aspects de la vie, de la nature et des principes cosmiques. Les archétypes de Parvati ne sont pas seulement des histoires divines ; ce sont des métaphores symboliques qui éclairent les expériences humaines, les énergies et les mystères existentiels. Outre les archétypes, la déesse Parvati est représentée sous différents aspects ou formes. Des déesses comme Durga ou Kali sont considérées comme des aspects de Parvati elle-même.

L’épouse dévouée et la compagne aimante (Uma/Parvati)

Uma, la diosa Parvati.

Parvati, comme Uma, personnifie l’épouse et la compagne idéales. Sa dévotion envers Shiva représente l’amour inébranlable et la constance. Elle a entrepris de sévères pénitences pour gagner le cœur de Shiva et est souvent représentée à ses côtés, symbolisant une épouse compréhensive et aimante.

La mère protectrice (Mata Parvati)

Parvati con su pequeño el dios Ganesha.

Dans son archétype maternel, Parvati est représentée en compagnie de ses fils, Ganesh et Kartikeya, incarnant la quintessence de la mère nourricière et protectrice. Ses histoires, en particulier sa relation avec Ganesh, mettent l’accent sur l’amour maternel illimité et le sacrifice.

La guerrière féroce (Durga)

Iconografía de la diosa Durga.

Parvati se transforme en Durga lorsqu’elle combat les forces démoniaques, incarnant ainsi l’archétype de la guerrière. Elle est la protectrice du dharma (l’ordre cosmique), monte un lion et manie les armes. Durga symbolise les aspects féroces, protecteurs et destructeurs de l’amour maternel et le pouvoir de la nature de rétablir l’équilibre.

La destructrice du mal (Kali)

Kali es la diosa de la transformación, la destrucción y el cambio.

En tant que Kali, Parvati représente l’archétype féroce, chaotique et destructeur. Elle est l’énergie sombre et sauvage, à la fois crainte et vénérée. Kali, avec sa guirlande de crânes et sa langue, symbolise le pouvoir transcendant du temps, de la dissolution et de la transformation.

L’ascète (Tapasyani)

Parvati realizó varias penitencias para ganarse el amor de Shiva.

Dans plusieurs récits, Parvati présente un archétype d’ascète, accomplissant des pénitences rigoureuses, souvent pour gagner l’affection de Shiva ou pour atteindre des objectifs cosmiques. Cette forme illustre l’abnégation, la pénitence et le détachement des désirs mondains.

Union cosmique (Ardhanarishvara)

Ardhanarishvara es una forma andrógina de Shiva.

Ardhanarishvara représente la synthèse des énergies masculines et féminines, où Parvati est représentée comme la moitié de la forme combinée avec Shiva. Cet archétype symbolise la nature holistique et non duelle de l’existence, illustrant le fait que la création implique un équilibre des opposés.

Le créateur (Shakti)

En tant que Shakti, Parvati symbolise le principe actif, créatif et dynamique du cosmos. Elle est l’énergie primordiale qui donne forme et vitalité à l’univers. Cet archétype souligne l’idée que l’énergie féminine est au cœur de la création et de la subsistance de la vie.

La déesse bienveillante (Annapurna)

Parvati como Annapurna, diosa de la comida.

Parvati, dans son avatar Annapurna, personnifie la nourriture et l’abondance. Elle est souvent représentée avec un bol de nourriture, bénissant ses fidèles de subsistance, de prospérité et de bien-être. Cet archétype représente la générosité de la nature et l’aspect nourricier du divin féminin.

La bénédiction (Gauri)

Parvati como Gauri, la dadora de bendiciones.

En tant que Gauri, Parvati est rayonnante et bienveillante, accordant souvent des bénédictions à ses fidèles. Cet archétype reflète la grâce divine, offrant protection, bénédictions et accomplissement des souhaits.

Le Yoni, symbole de Parvati et du divin féminin

El Yoni es un símbolo de la diosa Parvati.

Le Yoni, dérivé du sanskrit signifiant « origine » ou « source », est l’un des symboles sacrés les plus vénérés de l’hindouisme. Il s’agit d’une représentation abstraite de la déesse Parvati en tant que principe féminin de l’univers.

Elle est généralement présentée en combinaison avec le Lingam, qui est la représentation symbolique de Shiva, et qui est interprété comme le symbole du principe masculin. La Yoni et le Lingam symbolisent ensemble l’union des énergies masculine et féminine dans l’univers, représentant la création et l’origine de la vie. La convergence de ces deux éléments dans l’iconographie religieuse est porteuse d’une signification profonde, entrelaçant les principes de masculinité et de féminité dans une interaction harmonieuse et équilibrée.

Dans sa représentation de l’origine de la vie, la Yoni devient un portail symbolique par lequel l’énergie divine s’écoule dans l’univers matériel. C’est la porte par laquelle se manifestent la conscience, l’énergie et la création divines. Dans un sens plus philosophique, elle représente le principe fondamental de la création, où l’énergie féminine est vénérée et respectée en tant que génitrice de la vie et de l’univers lui-même.

Le culte du Yoni ne symbolise pas seulement la vénération du divin féminin, mais célèbre également la féminité sous toutes ses formes et manifestations. Dans de nombreux rituels et pratiques, la Yoni est honorée et vénérée pour obtenir des bénédictions de fertilité, de prospérité et de bien-être. Ce culte est une réaffirmation de l’importance et du caractère sacré du féminin, dans une culture et une spiritualité qui reconnaissent et célèbrent également le masculin et le féminin.

Dans l’iconographie hindoue, la Yoni est représentée sous diverses formes et manifestations. Il est courant de trouver des statues et des représentations de Yoni et de Lingam dans les temples et les lieux sacrés de toute l’Inde. Ces représentations visent à équilibrer les énergies masculine et féminine et à honorer la création et la préservation de la vie. La présence du Yoni dans l’art et l’architecture reflète également une compréhension et une appréciation profondes des processus naturels et des cycles de vie et de mort.

Ce symbole trouve également sa place dans diverses pratiques et rituels hindous. Les dévots offrent des prières, des fleurs et des offrandes au Yoni, recherchant la bénédiction et la grâce de la déesse Parvati. Ces rituels ne sont pas seulement un moyen de solliciter la grâce divine, mais aussi un moyen de se connecter à l’énergie féminine universelle et d’honorer la divinité inhérente à tous les aspects de la vie et de la création.

Mantras à la déesse Parvati

La déesse Parvati, qui est une manifestation vitale de l’énergie Shakti, est vénérée par le biais de divers mantras qui sont chantés pour invoquer sa bénédiction, sa grâce et sa protection. Les mantras sont des sons, des mots ou des phrases sacrés que l’on récite dans le cadre d’une pratique spirituelle pour entrer en contact avec le divin. Examinons quelques-uns des mantras les plus couramment utilisés dans la dévotion à Parvati.

Mantra Parvati Swayamvara

Om Hreem Yoginim Yogini Yogeswari Yoga Bhayankari Sakala Sthavara

Jangamasya Mukha Hrudayam Mama Vasam Akarsha Akarshaya Namaha.

Ce mantra est couramment utilisé pour les bénédictions dans le domaine des relations et du mariage, afin d’attirer l’énergie de Parvati dans l’union conjugale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut